Énergie Contrat HP/HC ou de Base

Les conditions d’équilibre nécessaire pour avoir un gain financier avec un contrat Heures Pleines/Heures Creuses par rapport à un contrat de Base ne sont pas évidentes.

Il est cependant facile de calculer un paramètre qui donne la condition pour avoir une installation bien adaptée à ce contrat « HPHC ».
De plus ce facteur permet pour cette condition de faire une comparaison des offres parmi les fournisseurs.

Toute cette recherche est disponible dans le pdf  [ Contrat de Base ou HP/HC ]

En voici le résumé :

Le contrat d’électricité en « HPHC » est toujours un peu plus cher que celui de « Base » mais en équilibrant les périodes de consommation il peut être possible de diminuer sa dépense.

La question est de combien faut il ajuster sa consommation en heures pleines et heures creuses pour atteindre l’objectif d’avoir une facture un peu moins chère.

Cela est assez facile :

Il suffit de calculer un coefficient k et de le comparer à sa valeur pivot.

Le kpivot est calculé à partir des conditions financières des coût de consommations (€/KVAh) que le fournisseur offre pour les deux contrats (Base ou HPHC) .

Il est important de prendre des valeurs uniformes (cela est décrit dans un paragraphe qui suit).

 

Le facteur k est lui calculé à partit des consommations mesurées ou estimées (KVAh) faitent pendant une période de jours, mois ou sur l’année.

Pour obtenir une installation électrique qui fait dépenser moins d’argent avec un contrat en Heure Pleine/Heure Creuse il suffit que :

Avec k légèrement plus bas que Kpivot (1%) le coût de l’abonnement « HPHC » est déjà largement couvert par l’économie obtenue.

La valeur du Kpivot calculé pour plusieurs fournisseurs varie de 0.9 à 1.3.

Comment connaitre la valeur du gain ou de la perte ?

Cela est plus difficile à obtenir,

  • Soit on applique les formules mentionnées dans le document.
  • Soit on se base sur un graphique.

Voici celui fait à partir des coûts de consommations pour le tarif réglementé.

Quelque soit la puissance spécifiée dans le contrat réglementé, le Kpivot est identique.
Sa valeur est : 1,258.
Seul change un peu la perte correspondant aux conditions d’abonnement.
La perte en passant d’un contrat « Base » à un contrat « HPHC » est de 0,9 € à 2,1 € par mois. Une faible valeur du k mesurée en dessous du kpivot effacera rapidement ces quelques €.

 

 

 

  •  Pendant les périodes chaudes de l’année les gain ou perte son faible. Respecter la condition n’est pas critique.
  •  Par contre en période froide la condition est cruciale pour avoir un gain significatif. et d’obtenir une installation plus économe.

 

 

 

Attention,

 

  1. Il faut prendre des valeurs uniformes.
    Par exemple pour un contrat EDF, la facture mentionne des tarifs HP/HC ou de Base sans la TVA. Les catalogues et brochures vous parlent toujours de tarif TTC.
    Ce TTC ne veut pas dire qu’il y a les 20% de TVA en plus, mais c’est un tarif global dans lequel est ajouté les frais annexes appelé “Taxes et Contributions”. Il faudrait nommer ces tarifs : TTCC (Toutes Taxes et Contributions Comprises).
    Il donc important de ne pas mélanger les tarifs avec ou sans TVA avec les tarifs TTC. Dans la formule, il faut utiliser les mêmes types de tarifs. La formule du Kpivot est valable dans les deux cas.
    .
  2. Si votre contrat est ancien, vous remarquerez que vos barèmes de consommations ne sont pas ceux proposés par les nouveaux contrats. Et bien sûr, obtenir les barèmes de l’époque de la signature du contrat est une gageure.
    Pour le calcul du Kpivot, il faut trouver, à la même période, les coûts de consommation des deux contrats : celui dit de « Base » et celui dit « HPHC ».
    pour la période actuelle cela est assez simple. Ce facteur est assez constant (0,9 à 1,3)
    Pour EDF prenez tous les tarifs en TTC. Si vous mélanger les tarifs, vous risquez d’avoir le coût de base, supérieure au coût en heure pleine et cela n’est pas possible.
    Pour le calcul du Kpivot il ne faut pas mélanger les valeurs (Sans/avec TVA et les TTC).  Avec les contrats actuels il est simple de connaitre la différences des frais fixes (abonnement). Il est souvent de l’ordre e 2 à 3 €/mois.
    .
  3. Comme souvent, la modification d’un contrat correspond à la prise d’un nouveau contrat.
    Les tarifs de la consommation appliqués risquent d’être plus élevés que ceux de l’ancien. Pour les consommations déja presque bien ajustée (Kmoyen proche de Kpivot) , il ne sera pas certain, que le changement de contrat apportera un gain significatif. (Voir le chapitre cas pratique du document).
    Il ne faut pas tomber dans le piège, de choisir un nouveau contrat avantageux en termes de comparaison, mais d’avoir à payer chaque mois plus cher qu’avant.

 

 

 

error: Jabar : Site protégé !